CHÊNE l’herbier des rituels et de la magie

CHÊNE

Nom latin:

Quercus robur

Nom(s) vulgaire(s):

chêne blanc, chêne rouvre, châgne, drille, chêne mâle

Famille:

Fagacées

Chêne : Propriétés Magique

Astringent, le chêne est d’une aide précieuse en cas de diarrhées.

Il favorise la cicatrisation de certaines plaies (eczéma humide ou gerçures par exemple).

 

Chêne : Histoire

Sacré dans l’Antiquité et pour les Gaulois, le chêne est connu depuis très longtemps pour ses vertus astringentes.

Son écorce était utilisée pour soigner la tuberculose, ainsi que pour tanner les peaux… ou fumer le poisson.

CHÊNE

Chêne : Comment la reconnaître ?

C’est un arbre de taille imposante (jusqu’à 50 mètres de haut) poussant dans l’hémisphère Nord.

Il est doté d’un feuillage caduc, ramassé par touffe.

Ses feuilles sont brièvement pétiolées.

Ses fleurs femelles s’insèrent à la naissance des feuilles.

Les mâles sont groupées et pendantes.

Son fruit, le gland, est de couleur brun clair.

 

Chêne : Parties utilisées

L’écorce.

 

Chêne : Précautions d’emploi

Le chêne ne présenterait aucune toxicité à ce jour.

Toutefois, ses vertus astringentes doivent limiter la durée de son emploi.

Mieux vaut également éviter tout contact avec les yeux, ainsi que les bains en immersion totale.

Il est contre-indiqué chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte ou allaitante.

 

L’herbier des rituels et de la magie

Planète: Soleil
Éléments: Feu.
Pouvoirs: Passion,désir sexuel,amour.

 

Fonctions magiques :

Le chêne étant une source de nourriture pour les premiers habitants de la Bretagne et de l’Europe, il a vite été révéré et utilisé lors de travaux magiques loin dans la préhistoire.

Le chêne a été ensuite utilisé en magie pars les druides ( pour lesquels sa présence était indispensable à toute pratique magique ou cérémonie ), par les Grecs et par les Romains, car s’il était l’arbre sacré des celtes il était aussi celui des Romains.

A cette époque, porter sur soi un gland de chêne indiquait que l’on était un disciple des dieux Jupiter, Zeus ou Odin.

L’écorce pulvérisée était utilisée comme encens pour honorer ces dieux pendant le festival du solstice d’été, lorsque le soleil est à son zénith.

Les idoles religieuses étaient d’ailleurs façonnées en bois de chêne, et les sorcières dansaient souvent autour de cet arbre.

Le chêne ayant une durée de vie très longue, il a très vite été naturellement utilisé pour la protection magique :

deux petites branches de chêne liées en croix par un lien de laine rouge, constituent une protection contre le mal.

Cette protection peut s’appliquer à une maison.

Les glands étaient aussi placés sur les fenêtres pour se protéger contre l’entrée de la foudre, et un morceau de bois de chêne porté sur soi protège contre tous les maux.

Si vous attrapez une feuille de chêne alors qu’elle tombe de l’arbre, vous serez assuré de ne pas attraper de rhumes durant l’hiver.

Lorsqu’une personne est malade, et si vous avez une cheminée, faites un feu de bois de chêne et chauffez la maison avec pour en chasser la maladie.

Vous pouvez aussi porter un gland pour vous garantir de la maladie et des souffrances, pour vivre longtemps, pour accroître votre fertilité et votre endurance sexuelle, et pour préserver votre jeunesse.

Planter un gland lors de la nouvelle lune vous assurera de recevoir de l’argent dans un futur proche, et porter sur soi n’importe quel morceau de chêne apporte la chance.

Enfin si vous êtes fatigué ou déprimé, promenez vous dans une chênaie au printemps ou en été :

les arbres vous transmettront leur énergie et leur force.

Au contraire si vous êtes énervé, et limite agressif, promenez vous dans une chênaie à l’automne ou en hiver :

la c’est vous qui donnerez votre surplus d’énergie aux arbres.

La tradition prêtant qu’un gland de chêne posé près de la fenêtre ,repousse la foudre.

De même ,les glands récoltés la nuit détiennes de grand pouvoirs dans les charmes de fertilité.

Si vous voulez vous débarrasser d’un sortilèges mineur.

Uriner dans une bouteille de couleurs verte, et glissez y cinq feuille de chêne.

Puis cacher cette bouteille sous votre lit.

On prêtant que la sorcière viendra vous implorer et vous demander pardons.

Les feuilles de chêne peuvent être également être employées en fumigation lors d’une purification,un peu comme la sauge des amérindiens.

Quand vous avez besoins de force, allez près d’un vieux chêne, grand et fort et enserrez le en lui demander de vous transmettre sa force.

Lorsque dans un travail magique il vous faux enterrer une dagyde ou charge ( œufs,cire,..) près d’un arbre faite le près d’un chêne.

Surtout quand il s’agit d’un rituel de guérison ou de désenvoûtement.

De même lorsqu’il vous faut invoquer le cornu,ne pas oubliez de décorer votre autel de feuilles de chêne et de branche de pin.

CHÊNE

Attention :

Les plantes ne sont pas des remèdes anodins.

Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Cet article et écrit à titre d’information.

 

C.G.U

 

herbier des rituels et de la magie